Kiki (Paris, France)

Depuis quelques années, la ballroom et tout son univers sont de plus en plus présents dans notre quotidien.

Des Etats-Unis au Japon, il est difficile de résister aux rythmes de sa musique ou à la puissance des mouvements du voguing ou du waacking. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Dans le New-York des années 70s, la communauté latino-/afro-américaine LGBT+ trouvait dans le voguing une manière de libérer son corps et de l’utiliser comme une manifestation artistique.

 

Les balls devenaient des espaces de refuge dans lesquels on échappait à la répression et à l’exclusion raciale et sexuelle, où on se retrouvait et se réunissait entre proches pour proclamer son existence. Dans ce contexte, chaque mouvement était ainsi devenu un symbole de résistance. « KiKi » c’est un projet en cours sur les kiki balls à Paris, ces balls ouverts à tou·te·s et qui ont pour principal objectif de créer des liens au sein de la communauté.

 

Ce projet cherche à représenter cet univers tout en conservant ses aspects intrinsèquement politiques et artistiques.

1/1