Les fosses de la mémoire (Espagne. 2018) 

Plus de 114.000 personnes ont été assassinées et enterrées de manière illégale en Espagne pendant la dictature franquiste. Les corps ont été regroupés dans des fosses communes à travers le pays, faisant de l'Espagne le deuxième pays au monde avec le plus de fosses communes, derrière le Cambodge.

Aujourd'hui, 44 ans après la fin de la dictature, des centaines de personnes continuent à chercher les corps de leurs proches, en s'organisant de manière autonome, avec l'aide de bénévoles, car aucun gouvernement espagnol n'a jamais enquêté sur les crimes du franquisme.

Pendant que les restes de Franco reposent dans « La Vallée de ceux qui sont tombés » un énorme mausolée à 60 kilomètres de Madrid, des milliers des corps demeurent disparus. Le cimetière de Paterna (Valence) est un exemple, un des nombreux endroits de la géographie espagnole où des archéologues et anthropologues récupèrent les corps pour les donner aux familles des victimes, ceux qui sont encore vivants, et leur permettre de les enterrer dignement.

1/1